Justine B. novembre - 16 - 2012 CloudADD COMMENTS

Avec le cloud computing, les entreprises pourront utiliser à la demande les services informatiques, sans se soucier des problématiques d’infrastructure, de sécurité et de maintenance. C’est en effet un postulat de base qu’il est plus rentable d’acheter son électricité, plutôt que de construire, gérer et maintenir sa propre station. Le cloud est né face à la profusion des datacenter, mais aussi grâce à l’arrivée à maturité de la technologie de virtualisation, associée à des communications qui, aujourd’hui, sont possibles en haut débit.

Le coût de l’informatique va en être réduit énormément, et surtout devenir fixe, par utilisateur, contrairement aux prix actuels, ou il faut dimensionner son installation. Selon TechnoConseil France, c’est une économie de 13000€ qui peut être réalisée pour 100 collaborateurs. Pour 1000 collaborateurs, c’est une économie de plus de 130.000€ qui est possible.

Les avantages du Cloud Computing

Derrière ce terme qui peut faire peur avec sa tonailité « anglophone », le cloud computing est une révolution qui touche largement le monde de l’entreprise, du grand groupe à la PME. Le cloud computing gomme un frein majeur du développement informatique des entreprises : le prix. Avec le cloud, pas d’investissement lourd dans le matériel, et la maintenance est externalisée, tout comme la gestion des sauvegardes. Le cloud computing, permet ainsi un accès aux nouvelles technologies info à des acteurs qui, pour des raisons essentiellement économiques, ne pouvaient pour le moment pas en profiter. Mais le cloud apporte aussi aux entreprises qui ont déjà aujourd’hui de gros services informatiques, une aide précieuse. Le cloud computing permet ainsi une meilleure tenue en charge lors des pointes d’activité, mais aussi une utilisation optimale des ressources et de l’énergie. De la start-up à la PME, le cloud computing apporte une plus grande souplesse.

6 avantages du cloud computing

  • Réduction des couts
  • La disponibilité des informations partout et tout le temps
  • Le développement d’une Informatique décisionnelle
  • Une plateforme plus simple pour le travail collaboratif
  • Une meilleure hiérarchisation de l’information
  • Un gain de productivité et de temps

Le cloud computing, révolution pour l’informatique en entreprises, sans aucun point noir ? Pas exactement. Le cloud computing pose la question essentielle du contrôle des données. En n’ayant plus « physiquement chez soit » sa comptabilité, ses e-mail, sa liste de contacts ou encore ses projets de R&D… on se sent moins en sécurité. En effet, les données sont stockées dans le cloud, dans le « nuage », bref dans la nature. De manière plus technique, l’entreprise (le service informatique) perd la main sur ses applications, et devient dépendant du fournisseur du cloud. Une fois la liste des avantages et des inconvénients dressée, une comparaison entre le modèle traditionnel et le modèle de cloud computing s’impose.

Le système du cloud computing, gomme l’aspect humain du modèle traditionnel. avec un parc « classique », il existe une véritable relation de confiance avec les fournisseurs tant du matériel que du réseau, ainsi que les éditeurs des solutions qui y sont installées. Avec le cloud, on est à l’heure actuelle dans une confiance plus « aveugle » pour la plupart des solutions envisagées. Les acteurs sont encore jeunes, et assez hétéroclytes dans leur forme, avec par exemple de super structures, du type Google.

Les acteurs du Cloud Computing

Il existe 3 grands modes d’utilisation du cloud computing :

  1. Infrastructure as a Service (Iaas)
    Le matériel est fourni sous forme de machines virtuelles sur lesquelles on installe son image disque
    Amazon EC2, Rackspace, GoGRIO, Orange, …
  2. Platform as a Service (Paas)
    On peut développer ses propres applications en utilisant les services fournis
    Google Apps, Windows Azure, Amazon 53, IBM CloudBurst et Websphere, …
  3. Software as a Service (SaaS)
    Des applications entières sont disponibles à distance
    Googledocs, Facebook, Orange, IBM LotusLive, …

On voit avec ce détail des technologies de cloud computing, apparaitre les noms des acteurs de ce domaine. Les plus connus du grand public, parfois sans le savoir, sont ceux issus du SaaS. Les applications Google telles que Google Documents ou Gmail, mais aussi les sites internet comme Facebook ne sont plus des logiciels. Ils remplacent l’installation d’un logiciel (Outlook ou Thunderbird pour Gmail, et la suite Office pour Google Docs), tout en vous permettant de stocker vos documents. La virtualisation du bureau à son paroxysme.

Leave a Reply

Rechercher des articles sur le portail du cloud computing