Justine B. novembre - 13 - 2012 CloudADD COMMENTS

Le contrat doit clairement identifier les responsabilités de chacun et éventuellement spécifier que le prestataire de Cloud computing est co-responsable en cas de vol des données ou d’utilisation commerciale non consentie des informations qui lui ont été confiées
On assiste donc avec le cloud computing à un changement de paradigme de l’informatique d’entreprise : on passe de la gestion d’une infrastructure à la gestion d’un service, de la maîtrise d’un outil à la maîtrise d’un risque.
Un seul outil permet de gérer cette relation nouvelle de l’entreprise avec le tiers qui héberge et opère pour son compte le traitement de l’information : c’est le contrat.
Aussi, faut-il attacher à la conception, la rédaction et la négociation de ce type de contrats une attention particulière, afin de tirer les bénéfices considérables attendus de ces solutions innovantes sans pour autant augmenter ou détériorer le niveau de risque pour l’entreprise.

Leave a Reply

Rechercher des articles sur le portail du cloud computing