Justine B. novembre - 9 - 2012 CloudADD COMMENTS

Traditionnellement, l’entreprise achetait des propres serveurs, et assurait le développement et la maintenance des systèmes nécessaires à son fonctionnement. Par opposition, le cloud computing se repose sur une architecture distante, gérée par une tierce partie. Le fournisseur assure donc la continuité du service et la maintenance. Les services de cloud computing sont accessibles via un navigateur web.

Les synonymes du Cloud Computing sont l’informatique virtuelle, informatique dans les nuages, informatique en nuage ou encore informatique dématérialisée.

Historique du cloud computing

Pour revenir au mot « cloud computing », les origines sont plutôt obscures. Au départ, le terme de « nuage » est présenté comme une métaphore pour représenter internet. Ce terme a été utilisé dès 1994. Cependant l’idée même du cloud computing remonte à bien plus tôt.
A l’époque, de larges unités centrales ont été utilisées dans les entreprises et dans les universités. Celles-ci représentaient un coût élevé et l’investissement dégagé pouvait être rentabilisé en autorisant le partage de l’accès à d’autres utilisateurs.
Plus connu sous le nom de « time-sharing » ou temps partagé, reconnu comme l’avènement du cloud computing. Etant donné l’évolution rapide de l’internet et la simplicité à se procurer du matériel informatique, le cloud computing s’est de plus en plus développé.

Services de stockage

Le type de cloud computing le plus utile pour les utilisateurs privés est le service de sauvegarde en ligne. Dans ce cas précis, le fichier est stocké en ligne et les utilisateurs peuvent avoir accès à leurs données n’importe où dans le monde.
Le stockage est hébergé par un tiers. Ces entreprises possèdent de grands centres d’hébergement, où ils fournissent toutes les ressources pour le stockage de données à leurs clients. Il est possible de louer ou acheter des capacités de stockage de la part de ces sociétés. Cependant, de nombreux services, tels que Dropbox propose également une certaine capacité d’espace gratuit. Alors que le client peut organiser ses données dans des répertoires, les données sont stockées sur plusieurs serveurs. Les services cloud ne sont pas seulement accessibles depuis internet, mais aussi à travers une passerelle dite de « cloud storage ».

Comme vous l’aurez compris, l’utilisation de ces services comprend des avantages et des inconvénients. Les économies sont considérables. Pour les entreprises, plus besoin d’investir dans des serveurs à forte capacité mais seulement payer pour le stockage dont ils ont réellement besoin. Ils n’ont plus d’installer leurs serveurs physiques dans des locaux. La maintenance du stockage est sous-traitée. L’accès immédiat à ses données est un énorme avantage, mais des problèmes de sécurité demeurent encore. Il semble que certains services de stockage n’ont tout simplement pas la sécurité requise et les données sensibles peuvent être soit perdues ou volées.

Pourtant le fait que les données d’un client peuvent être stockées sur plusieurs serveurs semble poser des problèmes de sécurité encore plus complexes. Dans ce cas, les serveurs sont partagés par des utilisateurs qui ne sont en aucune façon liées les uns aux autres, ce qui entraîne une sécurité faillible. Il peut être effectivement difficile de vérifier ces services de stockage en tant qu’utilisateur. Pour aller plus loin.

Dropbox

Dropbox est l’un des nombreux services de sauvegarde en ligne, qui peut être utilisé pour héberger des fichiers. La façon dont fonctionne Dropbox est relativement simple. Les utilisateurs n’ont qu’à créer un dossier, les fichiers peuvent ensuite être transférés dans celui-ci. Ce dossier Dropbox est constamment synchronisé avec le service d’hébergement de fichiers Dropbox, ce qui signifie que les utilisateurs peuvent accéder à leurs fichiers via le site Web de Dropbox ou une application mobile. En outre, les dossiers peuvent également être partagés avec d’autres utilisateurs, ce qui facilite le partage de fichiers. Dropbox est disponible sur Mac OS X, Linus, Apple iOS, Microsoft Windows, les navigateurs Web, Blackberry OS, ainsi que Google Android. Le service Dropbox est gratuit.

SkyDrive

SkyDrive fait également partie de la famille des services de stockage en ligne. Les utilisateurs peuvent utiliser ce service pour télécharger ou synchroniser des fichiers. En utilisant le cloud, ils ont alors accès à ces fichiers via l’internet ou un autre appareil. SkyDrive a été développé par Microsoft. L’accès aux fichiers stockés peut à la fois être simplement privé mais aussi partagés avec d’autres utilisateurs. Un compte Microsoft est nécessaire pour les fichiers partagés en privé, ce qui n’est pas le cas pour les fichiers partagés publiquement. Les nouveaux utilisateurs peuvent obtenir 7 Go de stockage gratuit skydrive.live.com. SkyDrive est disponible pour les utilisateurs Mac.

DriveMaxx

Compte tenu d’une sécurité faillible avec le cloud computing et d’autres services de stockage, DriveMaxx s’est positionné comme la solution alternative.
Les autres services de stockage ne sont pas sauvegardés par un code, DriveMaxx se différencie par cette fonctionnalité.Ce nouveau service de stockage peut être trouvé sur www.drive-maxx.com et offre à ses clients la sécurité dont ils ont besoin.
Les données sont non seulement cryptées mais aussi segmentées.
Le service proposé par Data Becker permet également le stockage en ligne illimité et la synchronisation instantanée des données. En outre, le système de sécurité s’assure également que les données sont réellement effacées lorsque l’utilisateur veut les supprimer. Ces données ne peuvent pas être restaurées, ce qui est un autre atout du point de vue de la sécurité.

Autre caractéristique importante, les différents services de sauvegardes comme Dropbox ou SkyDrive peuvent s’intégrer au service. L’utilisation de DriveMaxx signifie que vous pouvez profiter de tous les avantages de la sauvegarde, la sécurité en plus !

Source : www.todate.fr

Leave a Reply

Rechercher des articles sur le portail du cloud computing