Thomas T. décembre - 12 - 2012 CloudADD COMMENTS

Pour garantir le sucées d’un projet d’externalisation des infrastructures informatiques dans un Cloud Privé il faut que tous les membres de l’entreprise s’engagent  et il faut fixer un objectif collectif et partagé par tous les niveaux de l’entreprise.

une rationalisation des infrastructures

Outre la perspective de réaliser des économies d’échelle, les DSI des grandes entreprises attendent du  Cloud privé la possibilité de gérer de façon optimale les ressources informatiques dédiées à chaque métier de l’entreprise.

Ainsi en s’appuyant sur la virtualisation de serveurs, chaque métier accède via un portail de provisioning à un catalogue de services défini par la DSI sans que les directions métier n’aient à surdimensionner leurs infrastructures en prévision de leurs besoins futurs.

La DSI peut ainsiajuster les budgets en refacturant à chacune sa consommation réelle en ressources. Les gains attendus sont essentiellement la rationalisation des insfrastructures par la mutualisation des ressources informatiques.

la sécurisation des données

Une rationalisation mais pas au prix de la sécurisation des données, le principal frein encore attaché à la notion de Cloud public ! Une solution de cloud privé garantit aux entreprises une imperméabilité entre leur système d’information et ceux des sociétés ayant opté pour une externalisation chez le même prestataire de services.

Les collaborateurs de l’entreprise s’approprient ainsi en toute tranquillitéun mode flexible de consommation du SI, qui peut s’ajuster à la demande en cas de besoin ponctuel plus important en ressources informatiques.

quelques limites à prendre en compte

Il existe tout de même des limites au cloud privé, notamment :

la nécessité d’estimer un dimensionnementprévisionnel global de l’infrastructure informatique,

des contraintes réglementaires qui imposent par exemple à une société française qui souhaite externaliser tout ou partie de son infrastructure supportant des applications et des données sensibles, que celle-ci soit hébergée dans un centre de données d’un des pays de l’Union Européenne,

enfin une taille minimale critique requisepour envisager un ROI : la virtualisation de l’infrastructure informatique nécessite un investissement matériel initial. Le cloud privé est donc plus adapté aux entreprises dont le SI a atteint une certaine taille critique que l’on peut chiffrer à quelques centaines de serveurs (plus le nombre de serveurs composant le système d’information est important, plus l’économie générée est élevée).

Mais c’est bien l’engagement de tous à tous les niveaux de l’entreprise qui permet de porter le succès de cette transformation.

Source : blogs.orange-business.com

A propos de Netissime

Netissime est un hébergeur Français depuis 2000 et dispose de trois datacenters en France.

Le Cloud Dynamic de Netissime est un véritable systeme de cloud computing incluant un Failover automatisé. En cas de Panne sur l’Hyperviseur contenant votre Machine Virtuel (VM), celle-ci est automatiquement basculée vers un autre hyperviseur.
L’architecture des serveurs Cloud a été prévue pour optimiser la rapidité et la montée en charge, vous permettant d’augmenter à la demande vos capacités mémoires, processeurs, disques…
Tous les equipements ont été prévus pour vous assurer une redondance complète et vous permettre d’effectuer simplement et automatiquement des sauvegardes et restauration de vos serveurs.

Leave a Reply

Rechercher des articles sur le portail du cloud computing