Michael novembre - 14 - 2012 Cloud1 COMMENT

Le cloud computing ou informatique dans les nuages en français est un concept majeur faisant référence à l´utilisation de la mémoire et des capacités de calcul des ordinateurs et des serveurs répartis dans le monde entier, et liés par un réseau, tel Internet. Les utilisateurs ne sont plus propriétaires de leurs serveurs informatiques mais peuvent ainsi accéder de manière évolutive à de nombreux services en ligne sans avoir à gérer l´infrastructure sous-jacente, souvent complexe. Les applications et les données ne se trouvent plus sur l´ordinateur local, mais – métaphoriquement parlant – dans un nuage (Cloud) composé d´un certain nombre de serveurs distants interconnectés au moyen d´une excellente bande passante indispensable à la fluidité du système. L´accès au service se fait par une application standard facilement disponible, la plupart du temps un navigateur Web.
Apparu au début des années 2000, le concept est une autre forme de Software as a service (SaaS) Le concept du cloud computing est comparable à celui de la distribution de l´énergie électrique. La puissance de calcul et de stockage de l´information est proposée à la consommation par des compagnies spécialisées. De ce fait, les entreprises n´ont plus besoin de serveurs propres, mais confient cette ressource à une entreprise qui leur garantirait une puissance de calcul et de stockage à la demande.

L´offre qui pousse la demande

le cloud computing n´est pas né du besoin des utilisateurs, et qu´à l´instar de nombreuses technologies c´est parfois l´offre qui pousse la demande. Le Cloud computing est donc proposé aux entreprises. Des grandes sociétés comme Microsoft avec Azure, Symantec ou Qualys possèdent des offres de cloud computing.

Les bénéfices du cloud computing sont nombreux : cela permet une externalisation des tâches à valeur ajoutée, une externalisation de la sécurité, et une gestion du coût de la sécurité. et de nombreuses opportunités il y a une baisse réelle des coûts,la possibilité de revoir la sécurité avec de vraies règles,plus de flexibilité sur les projets et des projets compliqués deviennent simples.

Le cloud computing change la fonction informatique au sein de l´entreprise

Le cloud computing est un modèle innovant, qui change la fonction informatique au sein de l´entreprise ». Mais les précautions à prendre sont nombreuses, du fait de la délocalisation et de l´éclatement des serveurs qui gèrent le « cloud computing », et les risques juridiques existent.

Il existe quatre types de risques :

Le premier risque, c´est la continuité de service : il peut y avoir interruption ou dégradation du service, et une non disponibilité des données. Dans ce cas-là, il faut définir des garanties contractuelles, avec un mode opératoire, des délais impératifs, et une information et une documentation sur la solution.

Le second risque, c´est de garantir la récupération des données. La solution peut ne pas être pérenne. Il faut mettre en place des solutions contractuelles qui garantissent l´accessibilité aux données, un plan de réversabilité et de transversalité. Il faut anticiper la fin de contrat, de même qu´il faut garantir la lisibilité des données.

Le troisième risque consiste dans la sécurité des données. La délocalisation des serveurs peut impliquer un non-respect de la loi Informatiques et Libertés, de même que les normes spécifiques de sécurité applicables en matière bancaire, de santé et de comptabilité informatisée peuvent ne pas être appliquées. Il faut, dans ce cas spécifique, mettre en place des solutions.

- sur le plan des formalités, il faut faire du transfert de données à caractère personnel hors Union Européenne.

- Il faut mettre en place les mesures usuelles de protection (technique, habilitation).

- Il faut mettre en place des moyens de contrôle.

- Il faut des procédures de secours informatiques.

Enfin, le quatrième risque réside dans le fait de garantir la traçabilité des données. Le risque est de ne plus pouvoir répondre aux informations de justice, et aussi un non-respect des normes obligataires.
La solution contractuelle est constituée par des outils de traçabilité et d´accès aux données.

Le cloud computing reste encore un terrain à déchiffrer : riche d´opportunités, ses usages doivent demander à être affinés et les utilisateurs doivent peaufiner le concept. L´offre définit la demande, mais la demande redessinera l´offre.

One Response to “Opportunités et risques du Cloud Computing”

    Helec
    janvier 30th, 2013 at 1 h 35 min

    Très bon article qui pose bien les problèmes du Cloud (souvent accepté sans beaucoup de critiques ….). J’ai l’impression qu’aux problèmes courant de l’informatique (disponibilité, intégrité des données etc), on ajoute un surcouche de problèmes juridiques essentiellement dus aux différentes lois nationales.

Leave a Reply

Rechercher des articles sur le portail du cloud computing